Rencontres avec Ricardo, Philippe et David

Ricardo

On connaît très bien votre camionnette rouge … mais qui êtes-vous plus précisément ?

Je m’appelle Ricardo. Et cela fait 7 ans que je suis ici sur la Place Ste Catherine.

Comment vous est venue l’idée tout à fait géniale d’une camionnette « adaptée » ?

A la base je suis … ????. J’ai choisi de faire l’Horeca.  J’ai ouvert mon premier restaurant à 18 ans et je suis resté restaurateur pendant 46 ans.  Après 46 ans, je me suis dit « Ricardo, il faut continuer à donner du bonheur aux gens, mais d’une autre manière ! ».  Et j’ai trouvé une façon intelligente et très sympathique : revenir, au monde de la rue, aux gens du « peuple », c’est-à-dire aux citoyens du monde et  à la simplicité! Voilà !! C’est ainsi que j’ai créé cet événement depuis 7 ans ici mais en réalité, j’ai créé le concept il y a 15 ans.  Le plus difficile a été de pouvoir travailler avec des alcools.  Pour cela, j’ai choisi de m’inspirer du Brésil.

Pourquoi le Brésil ?

Je suis né à Tournai, de papa ambassadeur.  Et son dernier poste a été le Brésil en 1976!

De là votre amour pour le Brésil !

A cause des femmes, du football et de la samba !

Et pourquoi la Ste Catherine ?

Parce que j’ai eu l’opportunité de rencontrer des gens adorables, exceptionnels, qui ont une joie de vivre et un bonheur de la vie.  J’ai fait beaucoup d’événements dans ma vie : quand on m’a proposé de venir ici, j’ai dit oui du jour au lendemain.  Et un amour est né !  Et que ce soit avec la commune, ou dans l’amitié, les gens me disent : « Tu fais partie du patrimoine de la Place Ste Catherine ! ».  On apporte ce qui manque un peu à la personnalité des gens : des moments de bonheur, de voyage.  Et si on ne peut pas voyager, il faut venir ici car la Place apporte ces moments de joie !  C’est tout simple : donner du bonheur aux gens !

Philippe, notre fleuriste

Comment vous est venue cette passion pour les fleurs ?

C’est une passion que j’ai depuis ma jeunesse.  Je n’ai pas toujours été dans le secteur de l’art floral.  Mais un jour, je me suis lancé.

Dans quel domaine étiez-vous avant ?

Avant, je travaillais dans le secteur social !

Et pourquoi les fleurs tout d’un coup ?

J’aimais bien depuis toujours : déjà rien que pour moi, j’achetais mes fleurs chez les grossistes.  J’ai toujours aimé ce métier et c’est la raison pour laquelle j’ai voulu en faire une petite entreprise !

Et pourquoi avoir choisi la place Sainte Catherine ?

A mes débuts, je ne venais ici que le jeudi.  J’allais à la criée aux fleurs le jeudi matin,  Je cherchais un emplacement le plus proche et j’y suis depuis 20 ans.  Et naturellement je suis venu dans ce quartier que je connaissais déjà pour venir y faire quelques courses moi-même.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce quartier.

Un peu de tout.  C’est un endroit très vivant.  Il y a de bons restaurants, on y mange bien, on y trouve de bonnes choses : des fruits, des légumes, du poisson…  C’est un chouette quartier

Quelle est votre fleur préférée ?

J’aime bien toutes les fleurs mais j’aime particulièrement les chrysanthèmes par exemple.  Peut-être parce que je suis scorpion !!!

… termine-t-il dans un grand éclat de rire jovial !

David, producteur de fruits et légumes bio

  Vous proposez des fruits et des légumes bio.  Cela fait longtemps que vous travaillez dans ce domaine ?

J’ai commencé dans le métier vers 19 ans.  J’ai d’abord fait mon apprentissage en travaillant dans des fermes.  J’ai travaillé pendant 3 ans dans une ferme sociale, avec des personnes qui avaient des difficultés pour avoir un travail « normal », pour qu’ils puissent s’intégrer à nouveau dans la société.

Ensuite, j’ai travaillé pendant 3 ans avec un associé, un membre de la famille.  Ensuite, pendant un an, j’ai fait beaucoup de marchés.  Et cela fait maintenant 5 ans que je cultive moi-même sur un terrain que je possède près de Braine et que je viens ici.

Ainsi, en grande partie vous produisez vous-même les légumes que vous vendez ?

J’ai un petit hectare, je ne cultive pas tout moi-même.  Ce sont aussi des terres tardives : j’ai beaucoup de choses en été, en automne.  Au début de l’année, c’est un peu plus difficile.  Je cultive surtout le frais comme les salades, les « petites feuilles : cressonnettes, feuilles de navet, petits oignons, …  Puis viennent le fenouil, les mange-tout, les petits pois, …

En été, j’ai aussi du basilic, des spécialités italiennes :  radicchio rouge, cavolo nero (chou noir) cime di rape. Je fais aussi du potimarron, des carottes spéciales, …

Que conseillez-vous à nos lecteurs pour cet été ?

Du début juillet à fin août : tomates (des « bonnes tomates » !), salades, bettes, haricots princesse.

Je travaille aussi avec des collègues de ma région, ou près de Bruxelles, avec quelqu’un qui a une grande serre.  Sinon, je me fournis auprès grossiste Bio Fresh de Malines.  Je vais chercher mes produits moi-même le matin, le samedi pour compléter avec les oranges, les produits de la Méditerranée.  Mais pas que cela car je veux offrir des produits de saison.

Qu’est-ce qui vous plaît ici Place Ste Catherine ?

Le matin, c’est comme un village, calme, avec beaucoup de gens locaux.  L’après midi, cela change complètement, c’est très touristique.  Une bonne ambiance aussi, mais très différente.

Les gens viennent pour les spécialités de poisson, les magasins spécialisés et ils viennent me voir !

L’église maintenant est toute propre, c’est agréable pour travailler.

Venez voir David  régulièrement pour profiter d’une production qui évolue au fil des saisons !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *